Abel Gance et son héritage

Abel Gance, (1889-1981) invente vers 1920 la polyvision, et propose d’élargir le dispositif cinématographique standard (une salle, un écran), en juxtaposant trois écrans. Les images perçues dans la verticalité par le simple passage de la bande dans le projecteur voit ainsi, selon Abel Gance, leurs forces décuplées dans l’horizontalité. Abel Gance considère l’écran central comme l’espace de la prose, et les écrans annexes sont dédiés à la poésie. Dans son film Napoléon réalisé en 1927, les trois écrans présentent des panoramas monumentaux, mais décrivent aussi des scènes plus complexes en alternant les plans larges et serrés, en jouant sur la temporalité et parfois la symétrie.

Abel Gance, Napoléon (1927), polyvision (les bons documents sont rares!)

Abel Gance, Napoléon (1927)

Abel Gance, Napoléon (1927), polyvision

Dominique Petitgand, 1965, France
Les propositions de Dominique Petitgand, intégrées à la collection du MacVal à Vitry ne sont pas visuelles, mais sonores. Des enceintes sont disposées dans l’espace, l’auditeur navigue de l’une à l’autre pour saisir des bribes de conversation, chaque enceinte est une voix unique. Dominique Petitgand parle de “récits et paysages mentaux“, l’atmosphère se charge de silences et de non-dits, il se crée alors une sorte d’attente et de suspense. Et ensuite?

Il y a , ensuite (1994-2005),
installation pour quatre haut-parleurs, photographie prise au Macval, Vitry (France)

Dominique Petitgand, Il y a, ensuite (1994-2005)
Bientôt un extrait : Cet empêchement (2001-2006)
installation sonore pour trois hauts-parleurs

Marie José Burki, née en 1961, Suisse
Marie José Burki s’intéresse à l’installation vidéo après la réalisation du film de Loin en loin (1993), les travellings déjà présents dans ce film montrent son intérêt pour une certaine spatialisation de l’image, un dépliage de l’espace de tournage et de la temporalité filmique. En 2008, elle exposait au Centre de l’image contemporaine, à Saint-Gervais, Genève

Marie José Burki, De nos jours, 2003

Marie José Burki, De nos jours, (2003)

Michèle Noiret, Chorégraphe belge, née en 1960
De Deux points de vues, spectacle de danse, 2007

Présenté lors de la Bâtie 2008 (festival genevois), le spectacle propose un dispositif scénique complexe, avec une sorte de sampling vidéo. Le spectacle enchaîne trop maladroitement les d’effets visuels, cependant le dispositif scénique reste tout de même à noter.

Michèle Noiret, De Deux points de vues, 2007


Voir des extraits de son travail vidéo

Eija-Liisa Ahtila, née en 1959, Finlande
Consolation Service, 1999

Dans la continuité du cycle sur Ahtila, visionnage de Consolation Service, film de vingt-trois minutes réalisé pour la télévision finlandaise et présenté en diptyque lors de l’exposition Future Cinema en 2003.

Le film Consolation Service réalisé par Eija-Liisa Ahtila existe pour la télévision mais aussi sous la forme d’une installation en diptyque. Le film retrace la vie d’un couple en situation de rupture, les personnages Anni et J-P annoncent leur divorce à leur conseiller conjugal. Le diptyque accroît l’alternance des plans, et amplifie le jeu relationnel entre les images, le champ s’enrichissant d’un contre champ augmenté par des plans parfois temporellement décalés. Ahtila structure une écriture spécifique, horizontale, et œuvre à une orchestration spatiale du langage des images, Anni parle avec JP en arrière-plan, sur l’image de gauche la conseillère conjugale est à l’écoute, ou encore Anni argumente, et l’image de gauche montre qu’elle porte son bébé dans les bras. Les écrans sont des vases communicants décuplant mais contenant les tensions qui circulent de l’un à l’autre. Chez de nombreux artistes mais particulièrement chez Ahtila, la spatialisation de l’image permet un jeu combinatoire renforcé impliquant les temporalités inhérentes à chaque source d’image en présence. Les images sont légèrement asynchrones, se succèdent, et par là même semblent se suggérer l’une à l’autre. (Extrait L’image en partage, CB)

Voir un extrait de Consolation Service

Dispositif ZKM, emprunt photographique au site Internet Media Kunst Net

Eija-Liisa Athila, Consolation service, 1999

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.