Ecrans Mobiles

Lili range le chat, les expériences de films pour téléphone portable:
Ballon, rétrospective
L’ensemble de ces films a été réalisé pour la première édition du Pocket Film Festival en 2005 à Paris. Ils ont été montré à nouveau sous un montage inédit en 2008 à ce même festival.
Ces séquences entretiennent un rapport métaphorique à l’usage premier du téléphone portable. Le téléphone est accroché à un ballon, un des enjeux est de reculer les limites de la mobilité du téléphone (il n’est plus une simple extension du corps) et lui faire prendre la voie des airs, à l’image des ondes qui de relais en relais traversent l’espace pour assurer la communication.

Ballon, rétrospective, 2008

Ballon, rétrospective, 2008

Ballon, Dispositif de tournage, 2008

Ballon, Dispositif de tournage, 2008

Voir l’ensemble des expériences de 2005

Time Phones, Caroline Bernard, Gwenola Wagon
Gwenola Wagon est professeur à l’université de Paris 8, et membre du collectif d’artistes Cela étant.

Atelier se déroulant à l’HEAD, Postgrade, à Genève, les 22-23-24 mai 2006 sur le thème des films pour téléphones portables. Ce worshop est en relation avec le festival Pocket films qui a eu lieu le 6, 7 8 octobre 2006 au centre Pompidou.
L’enjeu était de réaliser des performances de tournage avec de multiples cadreurs en utilisant les téléphones caméras, Les films étaient ensuite montés et diffusés sous la forme d’un split screen. Nous avons demandé aux étudiants de penser à la finalité collective de ce travail, de s’interroger sur la vision plurielle et les possibles relations entre chaque image… En effet, comment plusieurs vues venant d’autant de filmeurs peuvent-elles cohabiter dans un même espace-temps ?

Time Phones, performance, 2006

Time Phones, performance, 2006

Voir le site de Time Phones

Son Papillon s’est envolé, 2007
Damien Guichard, Caroline Bernard, Ourida Boulferkat, Catherine Cochard, Ariadna Mateu Olivella, Aurélie Sanchez, Eugenia Biserova, Otabek Gafurbekov, Shukhrat Karimov

Dans le cadre de notre nouvelle participation au Pocket Films Festival (8-9-10 juin 2007, Beaubourg Paris), l’équipe de Lili range le chat a conduit pendant plusieurs mois un échange cinématographique entre l’Europe et l’Ouzbékistan. Cet échange s’est poursuivi sur place au mois d’avril 2007 (films dominos) par des ateliers en partenariat avec le service culturel français de la ville de Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan.
Il s’agissait de créer un jeu de croisements d’images à partir d’expressions idiomatiques russes, ouzbeks, françaises, ou espagnoles. A intervalles réguliers, les artistes participants réalisaient un film court avec comme phrase d’accroche un proverbe, une expression et le postaient sur le blog spécialement crée pour l’occasion. Ce blog était ainsi un lieu de rendez-vous virtuel, il permettait une correspondance filmique. Il est devenu par prolongement un outil de montage, puisque l’accumulation des images crée un film hybride à auteurs multiples. Au final, les filmeurs sont devenus des lépidoptéristes, capturant des films papillons qu’ils épinglaient par la suite pour créer une collection haute en couleurs. 

Son Papillon s’est envolé, 2007

Son Papillon s’est envolé, 2007

En savoir plus sur Son Papillon s’est envolé, 2007

Voir le Blog

Valérie Mréjen, née en 1969 à Paris

Valérie Mréjen, Hors Saison, environ 2′, 2008, couleur, son
Valérie Mréjen est une artiste qui manipule le langage, et à travers lui la mémoire et les souvenirs. Hors Saison est un film photographique d’une durée de deux minutes, des cartes postales d’hôtels au décor des années 1970 s’enchaînent avec par dessus une voix off qui tisse le lien narratif entre les images. Les cartes postales sont des pièces vides et impeccables, la voix est celle d’un mari dont le couple décline et qui raconte des vacances potentiellement rattachés à ces lieux anonymes.

Hors Saison, environ 2′, 2008, couleur, son
Hors Saison, environ 2′, 2008, couleur, son

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.